VietnamHRD-Vietnam

Defend the defenders

Site d’information dédié aux droits de l’homme au Vietnam, DTD est également une organisation partenaire de RSF. Ensemble, les organisations ont organisé plusieurs formations à la cybersécurité pour les blogueurs et cyber-activistes vietnamiens. DTD collecte et traduit en vietnamien les informations sur les droits de l’homme de nombreux médias et organisations non gouvernementales, locaux ou basés à l’étranger. Depuis 2014, le site produit également une revue hebdomadaire de la presse vietnamienne et étrangère. Enfin, grâce à un réseau croissant de contributeurs journalistes-citoyens, DTD publie ses propres articles, interviews, vidéos, qu’elle traduit régulièrement en anglais. De ce fait, l’organisation constitue un pont entre la communauté internationale, désireuse d’informations récentes et complète en provenance de sources locales, et la société civile vietnamienne, parfois dans l’incapacité d’accéder aux informations produites par les médias et les organisations étrangères, à cause de la censure des autorités ou de problèmes techniques.

rfa-Vietnam

Radio Free Asia

Créée en 1996 en tant que média à but non-lucratif, et financée par le Congrès américain (par le biais du Broadcasting Board of Governors, BBG), Radio Free Asia a pour mission d’apporter une information indépendante dans les pays de la région où les populations n’ont que peu (voire pas) d’alternative à la propagande des régimes qui les gouvernent. Mis en place un an après le lancement de la station, avec deux heures de programmes par jour, le service vietnamien jouit d’une grande popularité auprès de la population, lassée de la propagande de la presse d’Etat. Le site d’information de Radio Free Asia constitue une plate forme complémentaire d’information et un autre moyen d’atteindre son audience. Il propose des articles enrichis et une couverture accrue de tous les sujets clés du pays, en mettant l’accent sur la démocratie, la société civile et les droits de l’homme. Alors qu’il affiche une des plus fortes croissances régionales du taux de pénétration d’Internet, le Vietnam bloque Radio Free Asia, et prive ses quelques 40 millions d’internautes d’informations indépendantes et critiques, à moins que ces derniers ne contournent la censure via des navigateurs sécurisés et des réseaux privés virtuels, appelés VPN.

The Vietnam Times

Vietnam Thoi Bao

Vietnam Thoi Bao (Vietnam Times) est le site de l’Association des Journalistes Vietnamiens Indépendant (IJAVN). Le site a fait sienne la devise “l’esprit critique” et traite de sujets liés aux droits de l’Homme, à la démocratie, à la politique et à l’économie. Créé en juillet 2014, le site a été bloqué trois jours après s a mise en ligne.

En huit mois, le site Vietnam Times a été piraté 4 fois (juillet et août 2014, janvier et mars 2015). Les autorités vietnamiennes considèrent l’IJAVN comme une organisation dissidente. De ce fait, ses dirigeants sont souvent la cible de provocations voire de harcèlement de la part de la police.

Pourtant, en à peine un an, le nombre de membres de l’IJAVN a presque doublé et le trafic du Vietnam Times a augmenté de manière significative. Le journaliste Pham Chi Dung, président de l’IJAVN et rédacteur en chef du Vietnam Times fait partie de la liste « 100 Héros de l’information” de RSF.

danlambaovn

Dan Lam Bao

Au Vietnam, la presse est soumise à un système de censure préalable supervisé par le département de la propagande. Les autorités font la chasse aux blogueurs indépendants et aux journalistes-citoyens qu’elles condamnent à de lourdes peines de prison ou soumettent à une violence terrible. Malgré la répression, certains sites, comme Danlambao, continuent à faire valoir le droit à l’information de tous les citoyens.

Créé en juillet 2009 et bloqué depuis par les autorités vietnamiennes, Danlambao permet aux internautes de partager leurs opinions librement et de bénéficier d’une information plurielle, en relayant les voix de toutes les classes de la société. Ses collaborateurs comprennent des blogueurs indépendants, des journalistes de médias traditionnels et des lanceurs d’alerte au sein du gouvernement.

Le 12 septembre 2012, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a émis une ordonnance administrative accusant Danlambao de « publication de fausses informations, fabriquées et mensongères afin de calomnier les dirigeants de la Nation, d’agiter la population contre le Parti et l’État, de provoquer des doutes et de créer une mauvaise publicité réduisant ainsi la confiance du peuple dans l’Etat. » L’ordonnance demandait au ministère de la Sécurité publique d’enquêter et de discipliner toute personne qui serait affiliée à Danlambao.

En conséquence, de nombreux contributeurs du site publient sous des pseudonymes pour éviter d’être arrêtés par la police ou de voir leur famille harcelée en représailles à leur activité.